Anniversaire de Mai 68

lundi 18 juin 2018
par  Gilles

Mai 68 fut une période de parole libérée, où tout se dit tout le temps et en tous lieux. Imaginons un instant ces lycéens et étudiants s’organiser, débattre, convaincre, occuper les lieux, envoyer des émissaires dans les autres lycées, facs, entreprises, usines pour ramener à eux les ouvriers et salariès.
Tous se tiennent au courant et rappliquent en nombre quand les fachos d’occident ou les gendarmes interviennent.

Ca discute en bas des immeubles, les gens ne se connaissent mais se disent bonjour et prennent des nouvelles de la dernière manifestation, il y a une ferveur généralisée avec cet incroyable espoir qu’on va faire plier le gouvernement, qu’on va gagner, que le monde d’hier qui sent la naphtaline va devenir un monde plus juste, plus humain.
Les étudiants et lycéens créent des dizaines de commissions sur tous les sujets, c’est la naissance du féminisme avec l’action des lycéennes et étudiantes qui prennent une place importante dans le mouvement.
Les étudiants dénoncent une oppression psychologique et sexuelle, ils ne veulent plus être considéré comme des gamins.

Des grèves historiques
Les ouvriers sont près de dix millions à faire la gréve en 1968. Chez les hommes, ils représentent la moitié des salariés et un quart des femmes sont des ouvrières. Jamais le pays n’avait connu un tel mouvement. On défile dans les plus petites villes. Pris de court, des syndicats tentent d’encadrer les luttes.
Les ouvriers refusent les cadences trop élevées, la parcellisation,le salaire au rendement,.et veulent une augmentation de salaire et une réduction du temps de travail,

Le travail des syndicats (les inter syndical) et des étudiants est remarquable, tant dans la circulation de l’information que dans l’organisation des luttes (prises de parole, distribution de tracts, occupations des sites 24h sur 24, et organisation du ravitaillement, ceux qui font les sandwiches, et qui préparent les paillasses pour la nuit,

Leur idéal se rapproche d’une certaine idée du travail artisanal, comme le montrent les changements introduits dans les processus de production, lorsque les ouvriers mettent en œuvre l’autogestion.

À Paris le 13 mai, un défilé de 800 000 personnes conspue le régime gaulliste. Les grèves durent. Les patrons sont inquiets. Le gouvernement est pressé de négocier. Les accords de Grenelle concluent fin mai à une augmentation générale des salaires de 10% et de 35% pour le SMIG, et la création de la section syndicale d’entreprise,


Brèves

4 septembre 2016 - Un nouveau canard est arrivé

Le mercredi 9 Mars 2016, près de la place de Clichy est né un nouveau journal, un quotidien sur (...)

4 septembre 2016 - Un nouveau canard est arrivé

Le mercredi 9 Mars 2016, près de la place de Clichy est né un nouveau journal, un quotidien sur (...)

24 août 2016 - Un nouveau canard est arrivé

Le mercredi 9 Mars 2016, près de la place de Clichy est né un nouveau journal, un quotidien sur (...)

19 février 2010 - La Coordination des Intermittents et Précaires doit être relogée

Nous avons besoin de lieux
pour habiter le monde
Signiez La Pétition

14 février 2010 - CHÔMEURS : Pas de fin de droits en 2010

CHÔMEURS : Pas de fin de droits en 2010
Messieurs Sarkozy, Fillon et Darcos
Votre (...)